JO de Tokyo: La France championne olympique!

FRANCE / COMITÉ OLYMPIQUE RUSSE

3-2 (25:23, 25:17, 21:25, 21:25, 15:12)

Enorme!

Pour le dernier match de Laurent TILLIE à sa tête, l'équipe de France a conquis une historique médaille d'or olympique samedi à l'Ariake Arena de Tokyo en venant à bout du Comité Olympique Russe en cinq sets. Les Bleus sont sur le toit du monde!


Le 7 Août 2021 pourra être décrété jour de fête nationale du volley français! Au bout d’une finale à très haute intensité et au suspense insoutenable dans le dernier set, l’équipe de France a réussi l’incroyable exploit de décrocher la plus haute distinction de son sport, la médaille d’or olympique! Mal partis dans ces Jeux après avoir été dominés d’entrée par les Etats-Unis (0-3) puis subi un revers inattendu face à l’Argentine (2-3), les hommes de Laurent TILLIE sont ensuite parvenus à quasiment tout renverser sur leur passage à partir de leur victoire sur le Comité Olympique Russe en poule (3-1).


Passés tout près d’un succès face au Brésil champion olympique en titre (2-3), ce qui leur a toutefois permis de se qualifier pour les quarts de finale, ils ont ensuite sorti une phase à élimination directe irrésistible, qui aura eu raison des doubles champions du monde polonais (3-2), de l’Argentine (3-0), finalement en bronze à Tokyo, et, ce samedi en finale de cette Russie qu’on présentait comme la favorite, forte de ses six succès en sept matchs depuis le coup d’envoi du tournoi.



Les réactions

Laurent Tillie, entraîneur de l’équipe de France: «C’est un beau conte de fées, j’espère qu’ils se souviennent du premier entraînement en juillet 2012, on avait dit aux joueurs qu'il fallait rêver des Jeux Olympiques, et pour y rêver, il fallait y penser tous les jours. Ce chemin, cette idée de toujours penser à ça, a compté à la fin, il fallait être patients, avoir des joueurs très talentueux, mais aujourd’hui, ce n’est pas que des joueurs talentueux, c’est une équipe qui a été monstrueuse. Après, trois matchs, on n'était pas bien, il fallait juste garder la persévérance, la résilience, et y croire. C’est miraculeux, c’est magnifique, je ne sais pas quoi dire.»


Earvin Ngapeth, réceptionneur/attaquant de l’équipe de France: «C’est un match à l’image de notre compétition, on est passés par toutes les émotions, il y a eu beaucoup de tension, mais on s’en est sortis, c’était une finale olympique, ça ne pouvait que se terminer comme ça, à 3-2. On est super heureux ! Ça fait longtemps qu’on est ensemble, qu’on bosse, qu’on rêve de ça, à Rio, on s’était ratés, on est repartis en bossant encore plus dur, on n'a eu que dix jours de repos depuis le début de la préparation, on ne regrette rien, parce que c’est super beau quand on a un résultat comme ça. On a rêvé de ça, on l’a fait ensemble, avec ce groupe, c’est encore plus beau.»


Consultez l'article complet sur FFVB.org

(crédit photo : Julien Cronsier / KMSP)

actualités

catégories

archives